Les nouvelles

L'apport d'Id Software aux jeux video libres et sous Linux

Postée par lanpower, modérée le jeudi 08 décembre 2011 à 10:28 par lanpower
Suite à la récente libération du moteur de Doom 3 (Id Tech 4) et 6 ans après celle du moteur de Quake III, un retour en arrière n'est pas superflu pour comprendre l'origine de ce don à la communauté du libre.

Un peu d'histoire :

C'était il y a plus de 21 ans : la société Softdisk (créee en 1987 : éditeur de mensuels couplés avec des logiciels sur disquette), avait recruté John Carmack, John Romero, Adrian Carmack (sans lien de parenté avec le premier), ainsi que Tom Hall qui travaillait à la division Apple II de Softdisk. Voici donc les quatres principaux protagonistes de cette histoire déjà réunis.
Les 3 premiers avaient pour tâche de concevoir de nouveaux jeux pour le magazine Gamer's Edge.
Un dénommé Scott Miller fondateur de Apogee Software en 1987 (Duke Nukem,etc...) avait pris pour parti de distribuer ses jeux sur le mode du shareware (partagiciel). En mai 1990, Scott Miller repère Dangerous Dave, un jeu de plateforme de John Romero. Ils prennent contact et celui-ci lui montre une démo du moteur de jeu de son collègue John Carmack. Scott Miller fait alors signer à John Romero, John Carmack, et Tom Hall un contrat pour développer un jeu de plateforme du nom de Commander Keen. (C'est à cette époque qu'ils conçurent les ancêtres de Doom : Hovertank One et Catacomb 3D mais pour le compte de Softdisk). En décembre 1990, le trio apporte son jeu à Scott Miller, qui diffuse la première partie en partagiciel à titre d'appât (le but étant de faire acheter les épisodes suivant). Un mois plus tard, Miller adresse à l'équipe un premier chèque de dix mille dollars. Les trois développeurs ont tout de suite été séduits par ce mode de distribution. Id Software est alors fondé en février 1991 grâce aux revenus générés par Commander Keen et Adrian Carmack rejoint le groupe.
Le premier développement de la société fût Wolfenstein 3D . Ce jeu aussi fût diffusé sous forme de shareware par Apogee Software le 5 mai 1992. Et plus de 150000 personnes déboursèrent les 50 dollars nécessaires à l'obtention des épisodes suivants. A la surprise de l'équipe, les fans se sont mis à fournir des extensions au jeu original sans intervention d'Id Software: éditeurs de niveaux, sonorisations, didacticiels. C'était donc le début des communautés de contributeurs que l'on trouve beaucoup aujourd'hui dans le domaine du logiciel libre.
Id Software décide alors de diffuser elle-même ses productions et se lance dans la production de Doom avec Adrian Carmack. Sorti en 1993, Doom a été chargé 15 millions de fois dans sa version partagiciel et vendu 2 millions de fois en version commerciale.

L'apport pour les jeux libres :

John Carmack a toujours été reconnaissant envers la communauté des fans de lui avoir permis de faire fortune, d'où son choix de libérer le code source de ses moteurs. Ainsi, celui de Wolfenstein3D a été libéré dès 1993, celui de Doom (renommé Id Tech 1) en 1997. Suivront la libération sous licence GPL des moteurs de Quake, Quake II (Id Tech 2) et Quake III (Id Tech 3) en 2005.

Les jeux sous Linux :

Id Software a également été une société pionnière sur le marché des jeux sous Linux : de nombreux titres ont été porté sur cette plateforme : Doom, Quake 1,2,3, Ennemy Territory, etc... Les portages ont été réalisés successivement par Dave D. Taylor, David Kirsch et Timothee Besset. Dans le même temps, plusieurs jeux libres ou partiellement libres sont d'emblée compatibles Linux (mais aussi pour d'autres plateforme comme MacOS).

L'héritage :

L'apport d'Id Software aux jeux video est considérable. En effet, du fait de la libération des moteurs, de nombreux dérivés sont apparus ainsi que de nouveaux jeux. On peut citer (excusez du peu; certains sont libres, au moins partiellement) : Soldier of Fortune , Heretic 2 (moteur Quake 2), Halflife et la série des Counter Strike, Leaft4Dead (moteur GoldSrc), Medal of Honor , Call of Duty, Enemy Territory (moteurs issus de Quake III), Urban Terror, Tremulous, World of PadMan, OpenArena, Smokin' Guns, Turtle Arena(ioquake3 ), Alien Arena (moteur issu de Quake II et III), Warsow (moteur Qfusion issu de Quake II), Paintball2 (moteur BeefQuake), Nexuiz, Xonotic, Hexen (moteur GLQuake).

Que seraient les jeux FPS 3D libres et sous Linux sans Id Software et John Carmack ?

sources : La saga des jeux video par Daniel Ichbiah éditions Pix'n Love, Wikipedia français et anglais et sites officiels

OpenTTD désormais disponible sur la Wii

Postée par lanpower, modérée le mardi 06 décembre 2011 à 16:02 par lanpower
OpenTTD est une réécriture entièrement libre de Transport Tycoon Deluxe créé par Chris Sawyer et édité par Microprose en 1994. C'est une simulation de réseau de tranport en 3D isométrique. Le jeu est moins joli graphiquement que Lincity NG (simulation de ville) puisque c'est du 8 bit, mais il est plus abouti. (On notera qu'il existe un projet de graphismes 32 bits)
OpenTTD a donc été transposé sur la Wii par un développeur de pseudo Extrems. Il est disponible depuis le 6 novembre 2011 et en français de surcroît.

Comment en profiter :

* tout d'abord, dépoussiérer la Wii à laquelle les enfants ne jouent plus depuis longtemps.
* la connecter sur internet par le wifi.
* ne pas la mettre à jour
* installer le hack de la Wii qui correspond à votre firmware (Bannerbomb ou LetterBomb). Voir le tutoriel sur http://www.papygeek.com/hacking/le-hack-pour-les-wii-4-0-bannerbomb/ . Pour résumer :
o trouver une carte SD de 2 Go (pas plus)
o à partir d'un ordinateur, décompresser le hackMiiInstaller qui correspond à votre firmware sur la carte SD et mettre boot.elf à la racine. Si votre Wii est de version 4.1 ou inférieure, renommez le dossier "private POUR WII DE 3.0 A 4.1" en "private". Et si elle est en 4.2, renommez le dossier "private POUR WII 4.2" en "private".
o insérer la carte dans la Wii, redémarrer et cliquer sur le bouton "Options Wii", puis "Chaînes" et l'onglet "Carte SD". A la question "Load boot.dol/elf ?" répondez oui.
o installer "The Hombrew Channel" (en principe le "BootMii" n'est pas à installer et est à réserver aux experts).

Une fois ceci fait, un bouton "Homebrew Channel" apparaît. Dans cette chaîne, le "Homebrew browser" permet d'installer de multiples applications via internet.
Les jeux libres suivant sont également disponibles : Jump'n Bump, Kobo Deluxe, Zerace, Les 27 petits jeux de Simon Tatham, Supertux, Abuse. On y trouvera aussi les applications libres suivantes : DOSBox, ScummVM, GeexBox, Mplayer...

Même si ces logiciels sont libres et gratuits, cela ne plait pas à Nitendo que l'on fasse avec sa console, autre chose que ce pour quoi elle est prévue. D'où ces multiples tentatives de changement de version de firmware pour empêcher l'exécution du BannerBomb. Malgré cela, les bidouilleurs du monde entier ont trouvé un hack qui fonctionne pour chaque firmware.

La Wii ne continuerait-elle pas à prendre la poussière sous la télé, s'il n'y avait pas l'intérêt représenté par ses applications non officielles ?

La version 0.7.3 de SupertuxKart est sortie !

Postée par guide, modérée le mardi 15 novembre 2011 à 09:57 par lanpower
4 mois après la version 0.7.2 et 128 billets plus tard, la version 0.7.3 est maintenant disponible! Vous pourrez profiter des nombreuses améliorations diverses (nouvelles cartes, nouveau kart...). Le jeu a également bénéficié de nombreuses corrections de bugs.
Je vous souhaite un bon moment de plaisir!

Nouvelle ISO de SupertuxKart 0.72 pour Windows et Linux

Postée par lanpower, modérée le mardi 25 octobre 2011 à 08:49 par ced117
L'association LanPower associée à STKRudy85 vous présente un CD de la dernière version de SupertuxKart. Il a été réalisé sur demande de STKRudy85, l'un des principaux contributeurs français au projet. Le CD contient la version pour Windows 2000, XP, Vista et 7, ainsi que la version Linux binaire statique 32 bits compatible (autres versions sur le site officiel). On y trouvera également des personnages supplémentaires, des musiques, des vidéos, des papiers peints, des étiquettes de CD et plein d'autres choses. L'interface est de type MultiInstallEdit et est en partie compatible Linux (ainsi que BSD et MacOSX) grâce à Wine.
Enjoy

Clé de contrôle md5=94226bd959a6b690b8cfd22d900a2d1f

Fermeture de la forge Berlios.de

Postée par lanpower, modérée le lundi 10 octobre 2011 à 14:32 par lanpower
C'est avec inquiétude que nous apprenons la prochaine fermeture de la forge Berlios.de. Berlios est une forge de logiciels libres au même titre que Tuxfamily ou Sourceforge. Elle est hébergé par l'institut de recherche allemand Fraunhofer FOKUS et existait depuis 10 ans. C'est un manque de financement et de partenaires, entre autre, qui est à l'origine de cette fermeture prévue le 31 décembre 2011 prochain.
Près de 4700 projets ont été lancés par ce site, dont de nombreux jeux libres. Les jeux suivants sont ou ont été hébergés par Berlios : PlanetPenguin Racer, Lincity-NG, Netpanzer, Battle of Antargis, Supertux, SupertuxKart, Warzone 2100. Certains de ces jeux sont aujourd'hui hébergés ailleurs heureusement. Cependant, d'autres semblent ne pas encore avoir migré vers une autre plateforme comme PlanetPenguin Racer, Lincity-NG, Battle of Antargis. Le libre pourrait donc perdre quelques-uns de ses jeux mythiques. (PlanetPenguin Racer n'est plus maintenu, mais a été forké il y a quelques années par ExtremTuxracer.) Le site jeuxlibres.net conserve cependant, parfois, une copie des fichiers qui resteront disponibles.
Par contre, d'autres jeux encore non diffusés car en version Beta ou abandonnés, pourraient bien être définitivement perdus.

Deux nouveaux CD pour découvrir les jeux libres

Postée par lanpower, modérée le lundi 26 septembre 2011 à 08:50 par lanpower
L’association LanPower annonce la sortie de ses deux dernières compilations de jeux libres ou partiellement libres. Bien qu’existant sous Linux, ces jeux sont en version Windows et peuvent également être testés sous GNU/Linux grâce à Wine (voir les remarques sur la compatibilité ci-dessous). Les Linuxiens y découvriront des jeux sympathiques qui ne figurent pas forcément dans les dépôts de leur distribution favorite.

Les compilations suivantes sont proposées :

* Le deuxième CD de la série 5, composé de jeux d’action et de jeux partiellement libres. Pour neuf d’entre eux, le problème de licence ne concerne que la version Windows, en raison de la présence de librairies Microsoft Visual C++ runtime indispensables, mais non libres car seulement redistribuables (la licence Microsoft est très claire à ce sujet). La version Linux de ces jeux est en revanche totalement libre.
* Le Hors?Série spécial filles, qui ouvre la voie à une nouvelle gamme de CD thématiques. Cette sélection fait suite à un sondage réalisé en 2011. Elle est aussi le fruit de l’expérience acquise par l’association dans l’animation d’ateliers sur les jeux vidéo sous licences libres.

Compatibilité : tous les jeux fonctionnent sous Windows?XP. Tous, sauf un, marchent également sous Windows?2000. On a trouvé un taux de réussite d’environ 92?% sous Windows?7, avec tout de même de sérieux problèmes d’accélération graphique. Le taux de jeux fonctionnant correctement est d’environ 62?%. Quant à Linux?+?Wine (Ubuntu?10.04 + Wine?1.1.42), le taux de réussite est d’environ 72?% et le taux de jeux fonctionnant correctement est d’environ 60?%. L’accélération graphique est souvent requise.

Le principal changement vient de l’adoption par défaut de la licence CeCILL?v2. C’est une licence de logiciel libre de type GPL, appliquée au droit français, conforme au droit européen et qui a vocation à concerner 27 pays.

Evènement : sortie de Red Eclipse 1.1

Postée par lanpower, modérée le vendredi 02 septembre 2011 à 09:13 par lanpower
C'est une grande nouvelle que l'annonce de la release de Red Eclipse 1.1. Cela faisait en effet bien longtemps qu'un jeu de tir à la première personne (FPS) totalement libre n'était pas sorti. Le dernier étant Nexuiz, débuté à l'été 2002 et mis à disposition en 2005.
Red Eclipse est un fork de Blood Frontier, une suite de Sauerbraten basé sur le moteur de Cube 2 (de l'équipe à l'origine de Cube, AssaultCube etc...). Suite à une mésentente sur l'orientation à donner au projet Blood Frontier (abandonné depuis), la communauté des contributeurs s'est scindée et a créé un fork dont les leaders sont Quinton Reeves et Lee Salzman (contributeurs au moteur Cube 2). La première version 1.0 sortie le 15 mars 2010 comportait quelques éléments non libres qui ont été remplacés. Le jeu comprend des licences de type Zlib, Creative Commons (sauf -nd et -nc) ou équivalentes et est donc entièrement compatible avec les DFSG (Debian Free Software Guidelines : principes du logiciel libre selon Debian).

Voici donc un jeu de tir à la première personne libre, complet, beau, rapide, pour le plus grand plaisir des amateurs du genre.

Caractéristiques :

* basé sur le moteur Cube 2 ;
* utilise SDL et OpenGL ;
* Jeu multijoueur (lan ou Internet) ou solo contre des robots ;
* existe sur Linux, BSD, Windows et MacOSX ;
* possède un éditeur intégré, permettant les modifications des cartes au sein du jeu.

Le nouveau Plee est enfin sortie de sa caverne.

Postée par DarkBaboon, modérée le lundi 29 août 2011 à 12:32 par lanpower
Plee the Bear est un jeu de plates-formes dans lequel le joueur incarne un ours grognon parti à la recherche de son fils pour lui remonter les bretelles. Ce petit garnement a effectivement mangé tout le miel des réserves et s'est enfui !

Pour la rentrée, une nouvelle version de ce jeu libre débarque et apporte son petit lot de nouveautés:
- Boss du fin de niveau de la forêt
- nouveau système de sauvegarde
- les éditeurs de jeu ont été mis à jour
- amélioration de la version anglaise
- nouveaux sons

La Gamekey light série 2 internationale est sortie

Postée par lanpower, modérée le dimanche 21 août 2011 à 15:19 par ced117
L’association LanPower annonce la sortie de la Gamekey light série 2 en version internationale, c’est à dire traduite en 5 langues. Qu’est-ce que la Gamekey? C’est un pack de jeux libres, portables (exécutables sans installation et sans modifier le système hôte), en version Windows, mais aussi compatibles GNU/Linux (grâce à Wine).

La version internationale fournit une interface traduite en : français, anglais par LanPower, allemand, italien, (et russe) par Marie-Ange D., espagnol par Lucas P. et Aurélie LLY. Choix de la langue par des scripts : windows.bat, sous Windows, et linux.sh, sous Linux. Avertissement : seuls quelques jeux sont multilingues.

À long terme, l’objectif de l’association est de réaliser de nombreuses séries de ces compilations, comme les autres compilations sur CD de l’association, avec différentes tailles et des déclinaisons thématiques.

Le nom fait référence à d’autres compilations francophones de logiciels portables : la Framakey (logiciels libres et portables), et la Liberkey (logiciels portables divers).

Warmux c'est fini!

Postée par guide, modérée le vendredi 19 août 2011 à 12:17 par ced117, lanpower
Le staff de Warmux nous annonce :
"L'équipe de développement très réduite, surtout sur la fin, ayant perdu sa motivation, le projet est aujourd'hui enterré.
Ce jeu a été une belle aventure pour les développeurs et les joueurs."
Le jeu restera disponible sur le site de Jeuxlibres.net et nous rappelons à la population que celui-ci étant libre et les sources disponibles, il peut être repris par une équipe motivée par le challenge.