Les nouvelles

Andy's Super Great Park, libéré, arrive sur Android

Postée par lanpower, modérée le mercredi 30 octobre 2013 à 10:38 par lanpower
Nous reprenons ici une annonce de Stuffomatic sur Linuxfr :
Andy's Super Great Park est un jeu de tir en montagnes russes, développé par Stuffomatic, et sorti sous Windows et Linux en décembre 2012.
Le jeu a été libéré discrètement lors de la reprise du développement sur Plee the Bear et une version bêta pour Android est disponible depuis peu sur le Google Play Store.

Sommaire
Les nouveautés
La libération
Le port Android
À propos du moteur du jeu
Que faire après cette dépêche

Les nouveautés
Depuis la première version sortie en décembre 2012, huit mises à jour ont été réalisées pour améliorer le jeu.
Une des principales correction concerne un problème d'invalidation des textures lors du redimensionnement de la fenêtre sous Windows. En effet, nous utilisons OpenGL pour l'affichage, couplé à la SDL, et il s'avère que cette dernière perd facilement le contexte GL lorsqu'il arrive quelque chose à la fenêtre (redimensionnement, passage plein-écran à fenêtré ou l'inverse, etc.) Ce problème n'apparaît plus dans la version 2 de la SDL mais pour les programmes utilisant encore l'ancienne version, il n'y avait qu'une solution : recharger les textures quand un changement problématique se produisait sur la fenêtre. Bonjour les lenteurs !

Alors vous allez me dire : « qui s'intéresse aux problèmes spécifiques à Windows ? ». Et bien la réponse est « plein de gens ». Plus sérieusement, comme d'autres ici, je compile ma version Windows sous Linux, puis je teste vite fais sous Windows pour constater que ça marche. Quelques fois je teste même seulement avec Wine. Et bien voilà, ce n'était pas suffisant. Je le saurai pour la prochaine fois : pas de machine virtuelle, pas de Wine, il faut tester à fond dans un environnement Windows classique.

Parmi les autres nouveautés, le record mondial de chaque niveau est maintenant affiché lors du décompte des points, afin que le joueur puisse situer sa performance sur l'ensemble des joueurs. Nous avons aussi mis en évidence les niveaux cachés dans l'interface de sélection de niveaux. Enfin, le jeu est maintenant traduit en français, en portugais et en espagnol ; l'anglais étant la langue par défaut.

La libération

D'autres bugs importants ont été corrigés ainsi que divers problèmes de compilation, mais la grande nouveauté est la libération du jeu. Vous trouverez ainsi le code source de la dernière version sur le site du jeu, ainsi que la version de développement du jeu et de son moteur sur GitHub. Le code est disponible sous les termes de la version 3 de la GPL et les ressources sous les termes du contrat Creative Commons dans sa variante paternité, partage à l'identique, en version 3.

L'avantage de passer en libre est que je peux maintenant déléguer la construction des paquets. Une des critiques entendue à la sortie du jeu était qu'il n'y avait pas de paquets autres que pour Ubuntu. Grande nouvelle, je ne fais plus de paquets Ubuntu ! Maintenant je fournis simplement une archive Linux générique qui passe presque partout. À côté de cela, un contributeur a créé le paquet pour OpenSUSE, une autre personne se penche sur un paquet pour Mageia et le paquet Debian est en attente (le sponsor est débordé).

La personne qui devait s'occuper du paquet Fedora n'a finalement pas eu le temps de s'en occuper. Je cherche donc d'autres personnes motivées pour s'occuper de Fedora et des autres distributions.

Le jeu PC reste payant, à un prix libre avec un minimum à 2 €. Ainsi, les paquets disponibles dans les distributions ne donnent accès qu'à la première partie du jeu, après quoi le joueur est invité à acheter le jeu. Lors de la validation de l'achat, une clé est donnée à l'acheteur afin de débloquer les autres niveaux.

Le port Android

Vous connaissez une application de nettoyage d'écran ?

La sortie de la version 2 de la SDL a attisé ma curiosité par son support officiel de la plate-forme Android. J'ai donc essayé de produire un paquet vite fait pour voir comment cela fonctionnait, puis devant la facilité de l'opération j'en suis venu à faire un port complet. Tout n'était pas automatique mais les problématiques se résolvaient assez simplement et j'ai pu publier le premier APK sur le Google Play Store assez rapidement. Le jeu est disponible uniquement sur les marchés français et belge pour l'instant, le temps d'avoir des retours d'utilisateurs et de s'assurer que ça tourne bien. L'APK est aussi disponible sur le site du jeu. Ces versions sont gratuites et contiennent le jeu complet ; nous réfléchissons actuellement aux différents moyens de les monétiser.

J'ai commencé à raconter les étapes de la conversion sur notre blog (en anglais, parties 1, 2 et 3). Il reste des choses à raconter, notamment la création proprement dite de l'application Android (sur une base Java), la gestion des traductions avec libintl-lite pour remplacer Gettext et la refonte de la procédure d'affichage pour la mettre dans un thread séparé.

J'envisage de convertir ces notes en HowTo par la suite mais devant la charge de travail que cela représente, j'aimerais bien un peu d'aide. Est-ce qu'un lecteur serait intéressé pour sortir un plan ou réaliser les traductions à partir du contenu du blog ? Il faut aussi choisir le support qui recevra ces HowTo. Je pense bien sûr à LinuxFr, mais aussi à Développez.com. Toutes les idées sont les bienvenues.

À propos du moteur du jeu

Andy's Super Great Park est construit sur le même moteur que Plee the Bear, qui nous a aussi servi à réaliser le prototype du jeu Tunnel. Il s'agit d'un moteur en C++, orienté jeux en 2D, qui vient accompagné d'un éditeur de niveaux, d'animations et de personnages. Nous l'avons utilisé principalement pour des jeux de plates-formes mais nous pensons qu'il peut très bien être utilisé pour d'autres types de jeux, par exemple pour des jeux vue de haut.

Nous recherchons des contributeurs pour réaliser des tutoriels, des démos et d'autres expérimentations à l'aide de notre moteur. L'idée est d'avoir des retours d'utilisateurs pour corriger les problèmes et aussi de gagner en visibilité. Nous avons quelques tutoriels sur l'ancien wiki de Plee the Bear, mais ils n'ont pas été mis à jour avec les évolutions depuis quelques années. Nous aurions aussi besoin d'une mise à jour technique de quelques parties peu accessibles du moteur (comme l'affreuse idée de l'héritage template). Si vous avez envie de faire du jeu et de l'algorithmique en C++, c'est l'occasion !

Que faire après cette dépêche

Nous allons progressivement procéder à la mise en place du jeu Android sur tous les marchés, et si le jeu trouve son public je pense que nous ferons quelques retouches graphiques et chercherons un moyen de le monétiser. À côté de cela, nous reprenons tranquillement le développement de Plee the Bear comme annoncé dans l'appel aux financements.

Si vous avez lu jusqu'ici, je vous invite à :
soutenir le logiciel libre en achetant Andy's Super Great Park, Newton Adventure, en donnant pour Plee the Bear ou en achetant ses autocollants sur IT2L ;
voter pour Andy's Super Great Park et Newton Adventure sur Greenlight ;
télécharger le jeu sur votre smartphone, le plusser, le noter et en parler à toute la terre ;
contribuer, créer des paquets, relayer l'information ;
troller dans les commentaires.

Berusky2, Curse of War... : 4 nouveaux jeux libres dans Debian

Postée par Cacatoes, modérée le vendredi 18 octobre 2013 à 14:30 par lanpower
Les newsletters Debian ont du bon, elles recensent parfois dans leurs «paquets qui méritent attention» des jeux libres tout frais, récemment intégrés dans les dépots de la distribution.
La lettre du 16 septembre nous donne en tuyaux 4 jeux: Berusky2, Curse of war, Barbie Seahorse Adventures, et Morris.
Si vous avez Debian, le bon point est que bien que ces paquets soient tout à fait nouveaux, ils ont été intégrés à la fois dans Sid et dans Jessie (Testing).

= Berusky2 =
Berusky2 est un jeu de réflexion en 3D, qui reprend le principe de Berusky1, qui lui-même s'inspire du jeu de puzzle Sokoban. L'idée est de déplacer des blocs dans un labyrinthe, en suivant un ordre logique. Plusieurs bétins que vous contrôlez peuvent coopérer pour tirer les blocs.
Il s'agissait à l'origine d'un jeu commercial dont la version libérée n'est disponible que pour Linux. Elle ne contient que la moitié des niveaux de la version commerciale. Mais il se pourrait que cette situation évolue.
Berusky 2 est sous licence GPL V2. On trouve sur le site Berusky 1 qui est une version en 2D sous GPL V2 également et disponible sous Linux et Windows cette fois.

Site web: http://anakreon.cz/?q=node/2

= Curse of War =
Curse of War est un jeu de stratégie temps réel (RTS). Contrairement à la plupart des RTS, vous ne dirigerez pas les unités elles-mêmes, mais seulement les stratégies de plus haut niveau, c'est à dire : les infrastructures, la protection des ressources, et le déplacement des armées.
Les mécanismes du jeu sont assez proches des jeux de 1ère et 2nde guerres mondiales, pour autant, le jeu n'a pas pour ambition de faire référence à une quelconque période historique.

Le jeu peut se jouer en multijoueur, et est disponible pour ArchLinux, Crux, Debian, Ubuntu... La version Windows est normalement inclue dans le zip.
Ce jeu est inspiré de Globulation 2, LiquidWar, The Settlers, Starcraft, ainsi que divers jeux en mode console de type Rogue. Licence GPL V3.

Site web: http://a-nikolaev.github.io/curseofwar/

= Barbie Seahorse Adventures =
On commence à dériver un peu plus vers les jeux «A la wallegen», mais ne portons pas de jugement hatif sans avoir essayé. Barbie Seahorse Adventures (BSA) est un jeu où vous incarnez un hyppocampe désireux d'aller sur la lune. Jusque là rien d'anormal.

Il semble avoir été écrit pendant les Pyweeks, en Python, donc disponible pour Linux/Mac OS X/Windows. Et il s'agit d'un jeu de plateforme où vous pourrez vous ballader dans des jungles, dans un volcan, mais aussi sur la lune.

Il s'agit donc bien d'un jeu video, tout va bien, vous pouvez l'essayer et nous en dire des nouvelles :p
Licence GPL V2.
Site web: http://www.imitationpickles.org/barbie/

= Morris =
Morris est une réécriture d'un très vieux jeu de société, le «Nine Men's Morris», ou «Jeu du Moulin» ou «Jeu des mérelles» en français.
Vous trouverez les règles sur Wikipédia: https://fr.wikipedia.org/wiki/Jeu_du_moulin
Outre les règles standards, cette version propose de jouer avec quelques variantes.
Vous pouvez y jouer contre l'ordinateur, ou contre un humain. Et si vous gagnez contre l'ordinateur, celui-ci apprend de ses erreurs passées.
C'est un petit jeu de moins de 200koctets qui existe sous Linux et Windows. Licence GPL V3.
Site web: http://nine-mens-morris.net/

= ~ =

Paquets Debian des jeux présentés:
* http://packages.debian.org/unstable/main/berusky2
* http://packages.debian.org/unstable/main/curseofwar
* http://packages.debian.org/unstable/main/morris
* http://packages.debian.org/unstable/main/seahorse-adventures

Source des infos:
http://www.debian.org/News/weekly/2013/16/index.fr.html

Conférences RMLL 2013 sur le thème du jeu video libre.

Postée par Cacatoes, modérée le jeudi 10 octobre 2013 à 08:43 par lanpower
Il y a un petit moment maintenant que les RMLL sont passées, voici un résumé accompagné de quelques réflexions sur les conférences concernant les jeux video libres.

~ Le game design, ce n'est pas que pour les jeux des autres ~

[Visionné de travers et rapidement donc le jugement est risqué, pour y remarquer des choses qui ne m'ont pas tellement emballé.]
Le crédo de la conférence est, pour un concepteur de jeux-video, d'assumer sa posture de «game designer» et donc de faire des choix, et cette recette est magique car elle suffirait presque. [Le passage que j'ai dû manquer, pourquoi dans ce cas aller plus loin ?]
Le conférencier, sur la base de jeux existants, trouve des structures et donne, par exemple, un profil psychologique des joueurs, mais dans quel but ? Si le joueur a «statistiquement» des propensions, est-ce à dire qu'il faut les alimenter ? J'aurais plutôt tendance à penser que le joueur lorsqu'il entame un jeu effectue table rase, et que le jeu lui permet de s'exprimer selon ses affinités, mais aussi d'évoluer de façon imprévue et de se redécouvrir, c'est à dire de changer de profil, et que ces choses ne sont pas figées. N'est-il pas pensable que l'agile armurier que je pensais devenir sur Ryzom finisse par endosser plusieurs rôles, dont tantôt celui de «tank», tantôt celui d'herboriste ? L'aimable dragouilleur qui sévit sur Second Life, ne peut-il pas se découvrir builder (constructeur) et inonder son environnement de ses productions ? Bref, l'évolution, y-a-t-il des jeux qui la proposent, et d'autres qui ne l'offrent pas... On peut parier que le germe est toujours là, alors est-ce que ça veut dire quelque chose pour le concepteur du jeu video ? Comment un mauvais concepteur pourrait-il fermer ces portes ? Peut-être en n'improvisant pas, justement, en prenant le risque de resserrer les possibilités en suivant les modèles de recettes observés sur les jeux à succès, au risque d'en être une pâle copie. (analyse de Cacatoes)

~ Using genetic algorithm to enhance game experience ~

Conférence en anglais de MCMic concepteur et contributeur de jeux video libres (Slime Volley, Pink Poney, Genetic Invasion...), et également responsable du thème jeux video aux RMLL 2013. (Chouette une conférence en anglais dite par un francophone, on va pouvoir y comprendre quelque chose).
MCMic nous parle de l'intégration des algorythmes d'évolutions dans les jeux video ce qui est assez rare aujourd'hui. Mais cela permet, par exemple d'avoir des ennemis aux comportements différents à chaque partie et qui s'adaptent au joueur à la différence des ennemis définis par scripts qui peuvent être ennuyeux (selon MCMic).
Plus précisément, la conférence parle des algorythmes génétiques (une sous catégorie des algorythmes d'évolutions) : les ennemis possèdent un certain nombres de comportements dans leurs gênes. Ceux-ci peuvent évoluer pour faire de nouveaux ennemis qui changent selon la façon dont le joueur joue. Le jeu qui a servi de test est un jeu de type Tower Defense.(analyse de Lanpower)

~ Make Games Using Free as in Freedom Art & Audio ~

Conférence de Iwan Gabovitch (un allemand créateur de jeux video et rédacteur sur http://freegamer.blogspot.com ) qui nous explique pourquoi et comment utiliser des média sous licences libres. Quelles licences utiliser et où trouver des média libres ? (analyse de Lanpower)

~ Brain Invaders : jouez par la pensée ~

Conférence d'Alexandre Barachant du CNRS qui nous parle des jeux video commandés par les ondes cérébrales. Il nous explique que ça marche assez mal contrairement aux fantasmes véhiculés par les média mais que cela peut s'appliquer à certains jeux dont Pax Britannica et Brains Invaders un jeu spécialement développé pour cela.
Note: ces casques qui mesurent l'activité cérébrale (et non pas la «pensée»), tout comme on peut le faire pour un muscle, sont aussi utilisés dans les milieux artistiques. Même constat, et les plus sceptiques ne s'y seront pas laissés prendre: l'usage n'est pas aussi trippant que sous-entendu. L'usage fonctionne par association d'une excitation à une commande. Le «mapping» du monde sensible au monde numérique est un problème qui se situe parfois entre le défi et le cul de sac. Pour les curieux, vous pourrez par exemple visionner une démonstration par Max Mathews, non pas d'un casque cérébral, mais de batons radio en guise d'instrument de musique(1). Et la question étant: est-ce qu'on manipule là vraiment un instrument ? Ou bien, est-ce qu'on dispose vraiment là d'un contrôleur ? (analyse de Cacatoes et Lanpower)

~ Le renouveau de Slime Volley ~

Conférence de MCMic le créateur qui nous explique les origines du jeu ainsi que les avancées de la nouvelle version.
MCMic nous raconte l'historique de son modeste projet, commencé en IUT. Ca parle un petit peu des contributions externes, dont des vagues d'améliorations graphiques lorsque ceux d'origine étaient trop peu convaincants. L'auteur a été agréablement surpris du succès de son petit projet, intégré dans Debian puis repris par d'autres distributions. Sans doute y avait-il une demande pour un jeu un peu fun à 2 joueurs, qui soit totalement libre et au développement actif. (analyse de Cacatoes et Lanpower)

~ Comment être sur de rater son projet de jeu vidéo libre ? ~

Conférence de Jean-Michel Armand qui donne des pistes pour rater son jeu video en prenant des exemples de jeux (pas libres pour ne pas taper sur les jeux libres) qui n'ont pas marché. Un sujet hautement polémique s'il en est, l'esprit, les méthodes, l'aspect commercial du jeu libre n'étant pas du tout les mêmes que les jeux propriétaires. La conférence a le mérite de donner des pistes. (analyse de Lanpower)

Moonshades, un RPG d'exploration de donjons en 3D (WebGL)

Postée par Cacatoes, modérée le jeudi 05 septembre 2013 à 09:14 par lanpower
Freegamer nous fait part de la libération d'un jeu style «Dungeon Master» ou «Bard's Tale», ou «Legend of Grimrock», et encore d'autres que vous avez peut être eu l'immense chance d'apprécier si vous avez eu la bonne idée d'être joueur à l'époque du 486, de l'Amiga et de l'Atari .

Il s'agit donc de Moonshades, un jeu qui se joue dans le navigateur (et il vous en faudra un récent compatible WebGL, genre pas la version 17 d'iceweasel que Debian fournit depuis peu en testing). Vous pourrez l'essayer par ici : http://www.moonshadesgame.com

Le jeu est sous licence libre CC-BY-SA-3.0, aussi bien le code que les données.
C'est encore une version Beta comportant encore des bugs. Un jeu d'origine hongroise.

Dans une news précédente, nous vous avions parlé de Heroine Dusk, un autre RPG libre jouable dans le navigateur.

Lips of Suna 0.7.0

Postée par Cacatoes, modérée le jeudi 05 septembre 2013 à 09:13 par lanpower
Lips of Suna, n'est pas le dernier film rose en vogue, mais un jeu type action-RPG, à monde ouvert, à la jouabilité versatile et au monde dynamique et moddable (NdM : anglicisme signifiant à peu près : possibilité de créations de cartes et de scénarii supplémentaires). Vous apprendrez à maitrîser différentes façons de combattre, des sortilèges, à fabriquer et enchanter vos objets. Le terrain du jeu peut être creusé et construit à souhait .

Le jeu se joue seul ou avec des amis en mode multijoueur coopératif. Il est aussi possible de créer des serveurs publics de jeu.

Les données (CC-BY-SA/CC-BY-CC0) comme le code (LGPLv3) sont libres. Le moteur du jeu a migré sur Ogre3D depuis la version 0.60.

La version 0.7.0 apporte:

- Un nouveau système de terrains
- Des contrôles plus réactifs
- Un vrai mode joueur solo
- Un nouveau système de sortilèges et d'enchantements
- Pas mal d'améliorations graphiques
- Ajout de parties à objectif limité
- Amélioration de la performance des scripts
- Extension des possibilités de modelage du personnage
- Améliorations de l'interface utilisateur
- Amélioration du chargement de mods
- Nettoyage conséquent de code
- D'autres changements moins intéressants...

Des paquets sont disponibles pour Ubuntu, OpenSuse (pas officiel), Arch (pas officiel), et Windows.

Note: désolé, suite à une fausse manip' cet article initialement paru le 26 août a été supprimé du site, pour de nouveau être publié.

Plee the Bear lance un appel au cofinancement et un concours

Postée par lanpower, modérée le mercredi 04 septembre 2013 à 13:09 par lanpower
L'équipe de Plee the Bear lance un appel aux financements pour reprendre le développement de ce remarquable jeu libre. Pour l'occasion, Stuffomatic organise un concours avec le soutien de LinuxFr.org, qui se met aux couleurs du jeu et vous offre un livre!
Après avoir terminé et publié la dernière version, l'équipe a posé sur papier numérique tout le contenu du jeu : dans une bible et une trame scénaristique. Le tout a servi à estimer l'effort à fournir pour compléter le jeu. Elle propose maintenant de terminer le jeu en conservant les termes des contrats GNU GPL 2 et CC by-sa 3.
Stuffomatic pense que pour un jeu comme celui-là, scénarisé et orienté mono-utilisateur, la meilleure solution est d'organiser un financement participatif pour chaque évolution du jeu.

Où donner ?
La plate-forme de financement choisie est OpenFunding, qui est un jeune site de financement collaboratif dédié aux logiciels libres. Le projet y est décrit ainsi que les évolutions proposées. L'objectif du premier appel est d'atteindre 1112,79 € qui seront utilisés pour rafraîchir le jeu afin de coller au nouveau contenu et lui donner un style plus frais et agréable. D'autres évolutions sont prévues par la suite.

Deuxièmement, un super concours est organisé. Pas un de ces concours où on vous fait travailler dur pour gagner un autocollant, non non :) Un vrai concours où vous vous amusez pour gagner un livre des éditions ENI ou Eyrolles. La règle est simple : la première personne qui trouve les neuf pièces de puzzle cachées sur le site gagne un livre. Les adresses des pages contenant ces pièces sont à envoyer à contact@stuff-o-matic.com au plus tard le 23 juillet.

Pax Britannica, un jeu à découvrir

Postée par lanpower, modérée le mercredi 04 septembre 2013 à 13:07 par lanpower
Qui a dit qu’il n’y avait pas de jeux libres originaux ? En voici un, il se nomme Pax Britannica. Développé par un groupe Québecois appelé No Fun Games, ce jeu de stratégie en temps réel est vraiment unique en son genre. Disponible sous Linux, Windows et MacOSX, il est publié sous licence MIT. Le scénario : Dans un univers sous-marin, des vaisseaux s’affrontent en tournoyant dans une arène comme des boxeurs sur un ring. Ils envoient leurs vaisseaux-pilotes détruire l’ennemi.

Ce jeu étrange se joue dans une ambiance psychédélique. Et aussi étonnant que cela parraisse, une seule touche clavier suffit à commander les actions. Exactement, il s’agit des touches A (ou Q),F,H et L selon l’appareil que vous commandez. C’est d’ailleurs pour un concours de jeux à un bouton qu’il était destiné (le Kokoromi’s gamma 4). Les développeurs voyant qu’il n’avait pas été préselectionné, l’ont diffusé sur un forum de développeurs indépendants : TIGForums . Il se joue seul ou à quatre sur le même clavier et utilise le système de script Lua.

Finalement, on ne sait pas trop comment gagner au début, mais que l’on gagne ou perde, on passe un bon moment.
Noter que ce jeu a été adapté par la société Senzing pour en faire un jeu commandé par le cerveau via une BCI (Interface Cerveau Machine). En fait, un casque approprié, capte l'activité cérébrale et l'analyse par traitement du signal. (source : conférence "Brain invaders jouez par la pensée" par Alexandre Barachant du CNRS aux RMLL 2013)

Jeu concours : gagnez un DVD de FPS libres

Postée par lanpower, modérée le mercredi 04 septembre 2013 à 13:07 par lanpower
Cher joueur, chère joueuse,
Tu aimes les FPS, jeux de tir en vue subjective ? Et bien tu vas être servi avec la prochaine compilation de l'association LanPower, et ce sera un DVD. Le nec plus ultra des jeux de FPS libres composeront ce DVD : Freedoom, OpenArena, Nexuiz, RedEclipse, Xonotic. Du FPS en veux-tu, en voilà! Et il sera compatible Linux grâce à Wine.
Ce sera également un DVD entièrement multijoueur puisque tous les jeux se jouent en réseau. Même l'ancêtre Freedoom est de la partie avec un lanceur simplifié préparé par l'association.
L'association te propose de gagner en avant première ce DVD en répondant à la question suivante : quelle est la taille en octets de l'ISO de ce DVD ? Envoyer la réponse à l'adresse suivante : asso [POINT] lanpower [AT] free.fr
Il n'y aura qu'un seul gagnant déterminé par :
-la réponse la plus proche de la solution
-le plus rapide à répondre (date et heure du mail)
Date de fin du concours : 24/07/13 minuit heure de Paris
Tu n'en n'as pas assez et tu en veux d'autres (pas seulement des FPS j'espère), ça se passe sur http://jeuxlibres.net ou sur le site de l'association LanPower.

Occupez votre été : contribuez à un jeu libre

Postée par lanpower, modérée le mercredi 04 septembre 2013 à 10:09 par lanpower
C'est l'été, et certains, paraît-il, ont des vacances… D'aucuns les utilisent pour jouer à des jeux vidéo. McMic vous propose bien plus palpitant : les utiliser pour améliorer des jeux vidéo, car comme chacun sait, créer un jeu est un jeu.
Ci dessous des projets qui ont besoin d'aide, voire de repreneurs (la plupart sont en sommeil). Il y a des choses
* vraiment intéressantes à mettre en place ;
* simples pour commencer ou se détendre ;
* qu'on peut faire sans savoir coder.
Bref, il y en a pour tous les goûts. Cet article parle des jeux suivants : Purity, Racer(ou AudioRacer), Lugaru, OpenDungeons, FreeSiege, Newton Adventure, CatchChallenger. C'est une version modifée de l'article d'origine de McMic sur Linuxfr et les commentaires associés :
http://linuxfr.org/news/occupez-votre-ete-contribuez-a-un-jeu-libre

Purity :
Basé sur Quake3, Purity défie les codes du FPS pour en faire un jeu de course et de plate-forme. Un jeu sous licence GPL v2.

Il y a beaucoup à faire, soit coté graphique, on peut le rendre beaucoup plus joli, soit du coté du jeu lui même : faire fonctionner pleinement le multi-joueur, ajouter un menu pour choisir la carte que l'on veut jouer, etc. On peut aussi imaginer de nouveaux modes de jeu et des modifications de gameplay, un mode poussant à la coopération serait probablement intéressant.

Racer :
Un jeu suite de AudioRacer un jeu musical. Oui, il s'appelle vraiment comme ça. Oui, c'est nul comme nom et ça fait un mot clé pas pratique pour les moteurs de recherche. Mais quel potentiel ! Vous pouvez en faire le WipeOut du libre. C'est donc un jeu de course de vaisseaux, pour ceux qui ne connaissent pas Wipeout. Un jeu sous licence GPL v3.

Là vraiment, pour ceux qui veulent coder du truc intéressant il y a de quoi faire. Le code est bien organisé, bien séparé dans des belles classes et tout. L'IA se base sur une bibliothèque de réseau de neurones. Vous avez en plus le choix entre travailler sur le coté jeu de course, auquel il y a beaucoup à ajouter (armes, découverte des parties réseau, serveur maitre, conduite, …), ou sur AudioRacer, un projet de clone de AudioSurf que j'ai fait en temps que projet étudiant, mais qui n'est pas assez intéressant à jouer.

Bref, du réseau de neurones, du réseau tout court, de l'analyse audio, du gameplay, tous les goûts peuvent être satisfaits.
Dans tous les cas je vous invite à repartir du code d'AudioRacer parce que tous les changements n'ont pas été portés upstream. AudioRacer contient Racer, les deux modes de jeux sont possibles depuis le menu.

Lugaru :
Jeu de combat à la 3ème personne dont le personnage principal est un lapin humanoïde (qui se bat contre d'autres lapins et loups humanoïdes)
Libéré à l'issue du premier Humble Indie Bundle, il est en perte de vitesse depuis son abandon par Wolfire Games (qui travaille sur une suite non-libre). Le code est sous licence GPL v2, et les média ne sont pas tous libres, l'objet de cet article est justement d'en faire un jeu entièrement libre. Il faut donc :
* Chercher des remplacements pour les fichiers non-libres restants
* Nettoyer le code
* Isoler une classe par type de personnage dont héritent Rabbit et Wolf afin de pouvoir ajouter de nouveaux types de personnage
* Même travail pour les armes afin d'en ajouter de nouvelles (les modèles existent déjà)
* Nettoyer et isoler le rendu graphique pour pouvoir améliorer certaines choses : générer de l'herbe par exemple
* Trouver un nom qui ne soit pas la propriété de Wolfire Games

OpenDungeons :
C'est un jeu inspiré de Dungeon Keeper et Evil Genius, un jeu de stratégie temps réel dans lequel vous devez construire un donjon sous-terrain habité de divers créatures.

Là c'est facile, ils n'ont plus de développeur actif. Imaginez, un projet qui déborde d'artistes et qui manque de développeurs, c'est le monde à l'envers ! Il y a beaucoup à faire et la base de code n'est pas forcément super clean mais il faut parfois aimer le challenge !

Comme le site est peu actif et que le projet avance lentement, le forum permet de voir ce qui se passe et de proposer de l'aide ! Code sous GPLv3 et média sous CC-BY-SA 3.0

FreeSiege :
Jeu de puzzle/action, on envoie des troupes sur le château adverse en faisant des combinaisons de blocks. Freesiege était un jeu dont les média n'étaient pas libres.
McMic avait repris le projet il y a un peu plus d'un an pour en remplacer les données par des données libres. Il avait entrepris de remplacer les données de FreeSiege par des données libres, d’abord en piochant sur OpenGameArt et dans les données de BattleForWesnoth puis en demandant de l’aide sur un forum, les musiques viennent de Jamendo. La fin de la libération des média fût annoncé le 07/11/11 sur Linuxfr. Il a ajouté quelques fonctionnalités mais pas grand chose et il y a un embryon de mode réseau.

Si quelqu'un se sent d'y implémenter ce fameux mode réseau, le jeu y gagnerait beaucoup, n'étant réellement drôle que contre d'autres joueurs humains.

Le dernier jeu auquel vous avez joué :

Si aucun des jeux ci-dessus ne vous intéresse, que ce soit le gameplay ou le langage dans lequel ils sont codés ou que sais-je, prenez votre jeu libre préféré et vous avez toutes les chances qu'il lui manque l'une des fonctionnalités suivantes, relativement simple à ajouter sous la forme d'un patch :

* Le respect de la norme XDG (voir l'exemple d'implémentation C++) ;
* Un menu d'option permettant de configurer les touches ;
* Un système de build pratique, permettant également d'installer le jeu (et de faire des paquets plus facilement);
* Un éditeur de niveau graphique ;
* Un mode réseau ;
* Une icône jolie et multi-résolution?;
* Un fichier desktop lui permettant d'apparaitre dans les menus ;
* Un paquet pour votre distribution ;
* Le support des manettes de jeu (Voir également la Gamepad Database qui a besoin de contributions);
* Le support de la traduction via gettext ;
* De nouveaux niveaux ;
* Un tutoriel ;
* Des niveaux de difficulté.

CatchChallenger :
CatchChallenger est aussi à la recherche de dev (payé si besoin): CatchChallenger est un jeu en voie de libération : le code est disponible en GPL3, de même pour l'artwork.
http://catchchallenger.first-world.info/

Newton Adventure :
Autre appel du développeur de ce jeu : Le jeu est presque terminé, mais il est possible d'ajouter:
o des traductions: pour l'instant il a seulement anglais, français et allemand.
o des paquets.
o des niveaux et des mods: il y a un éditeur de niveaux, un éditeur d'animation , le code est assez simple, il est possible de désactiver la rotation de la gravité… Bref ça peut servir de moteur de jeu de plateforme générique!
o l'autoconfiguration des manettes de jeu.

Rappel : thème jeux libres aux RMLL ce Lundi 8 juillet

Postée par lanpower, modérée le jeudi 04 juillet 2013 à 12:12 par lanpower
Un petit rappel : ne manquez pas le thème jeu-vidéo des RMLL(Rencontres Mondiales du Logiciel Libre), le Lundi 8 juillet 2013 (NdM a priori, et en tout cas par défaut c'est du libre d'autant que c'est dans le cadre des RMLL). C'est à Bruxelles cette année.
Programme des conférences dans l'ordre :
-Comment être sur de rater son projet de jeu vidéo libre ?
-Le renouveau de Slime Volley
-Brain Invaders : jouez par la pensée
-Make Games Using Free as in Freedom Art & Audio
-Developing a free, open-source, triple A strategy game
-Using genetic algorithm to enhance game experience
-Le game design, ce n’est pas que pour les jeux des autres